24 novembre 2005

BANLIEUE COLONISÉE

BANLIEUE COLONISÉE 24 novembre 2005 Les jeunes sont rentrés chez eux. Le calme apparent est revenu. Les promesses sont de retour. Puis ce sera l’oubli jusqu’à la prochaine explosion. Nos « colonies » sont pacifiées. Proposition provocatrice : pourquoi ne pas restaurer les fortifications autour des villes pour protéger les habitants riches des hordes de pauvres ? Je pensais à un mur mais nos dirigeants sont plus intelligents : ils pensent à une protection par caméras vidéo. Quand on en arrive à ce stade c’est inquiétant !
Posté par bbernard à 07:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2005

OPÉRATION RÉUSSIE

OPÉRATION RÉUSSIE 17 novembre 2005 L'opinion française a compris: seule la répression peut venir à bout des révoltes des pauvres. Le ministre de l'Intérieur gagne des points dans les sondages, l'état d'urgence est prolongée de trois mois, les jeunes ne pourront plus sortir, les médias et internet seront surveillés, des perquisitions pourront avoir lieu plus facilement. Les sanctions judiciaires pourront pleuvoir et les prisons s'agrandir. Les étrangers pourront être chassés plus facilement avec de nouveau un facteur... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2005

PAUVRE CHIRAC !

PAUVRE CHIRAC! 15 novembre 2005 Il faisait presque de la peine hier soir à la télé, avec ses lunettes d'étudiant, appliqué à lire, sur le prompteur situé un trop au dessus de la caméra, un texte plusieurs fois corrigé par son service de communication. Pas de générique pompeux pour annoncer que le président va parler, un décor neutre au lieu du bureau présidentiel, un personnage debout comme un élève devant le tableau, un plan fixe, une volonté de faire croire que le président s'est rapproché du peuple et l'effet inverse est... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 06:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2005

LA FRANCE PAYS PAUVRE

LA FRANCE PAYS PAUVRE 14 novembre 2005 Retour au calme: les autorités françaises vont pouvoir faire oublier ce qui s'est passé dans les quartiers pauvres jusqu'à la prochaine explosion. Mais humiliation pour un pays riche: la commission européenne a accordé une aide de 50 millions d'euros pour réparer les dégâts. Quand on veut minimiser ce qui s'est passé aux yeux de la presse étrangère, ça tombe mal! Je n'ose pas penser que c'est une demande française car ce serait vraiment honteux, quand on sait que les quelques objets... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 07:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2005

MENTEURS

MENTEURS 13 novembre 2005 Les autorités policières, juridiques et politiques ont menti: les deux jeunes qui ont été électrocutés dans un transformateur EDF étaient bien poursuivis par la police. Depuis deux jours les médias peuvent l'affirmer et le père de l'une des victimes porte plainte contre l'état français. Comment parler de justice quand les autorités sont les premières à mentir? Comment parler de morale et d'exemple? Hier soir Sandra, mon amie italienne, me téléphonait pour prendre des nouvelles de ces petits... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 17:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2005

UN FEU POUR VIVRE MIEUX

UN FEU POUR VIVRE MIEUX 11 novembre 2005 " Je fis un feu, l'azur m'ayant abandonné Un feu pour être son ami, Un feu pour m'introduire dans la nuit d'hiver Un feu pour vivre mieux" Paul Eluard Le feu, un symbole pour le poète, un moyen de s'exprimer pour les jeunes. Nuit calme annoncée par la radio ce matin: seulement 400 voitures brûlées. Et un ministre qui persiste et signe pour jeter de l'huile sur le feu en utilisant des mots insultants. Le fossé se creuse entre les "autorités" et les laissés pour compte. Le... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 09:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2005

MERCI LES JEUNES

MERCI LES JEUNES 9 novembre 2005 Merci les jeunes pour votre révolte face à ceux qui se moquent de votre dignité. Je ne sais pas s'ils auront compris que l'on ne peut pas vous parler avec autant de mépris et qu'ils se corrigeront, mais vous avez mis en évidence leur incompétence face à une situation difficile, leur perte de sang froid et surtout leur vrai visage: utiliser la force pour garder leurs privilèges. Il faut regretter que les méthodes utilisées pour vous faire entendre font beaucoup de dégâts matériels mais aussi... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 09:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2005

GUERRE CIVILE ?

GUERRE CIVILE ? 8 novembre 2005 Les Américains pro-Bush, qui nous aiment bien, ont déjà parlé de "guerre civile" en France au sujet des violences des jeunes. Nos journalistes se sont indignés mais hier soir, à la télévision, le premier ministre Villepin a annoncé l'état d'urgence et le couvre-feu. Alors nous sommes donc en situation de guerre civile? On peut penser que oui si l'on sait que c'est une loi votée à l'époque de la guerre d'Algérie qui permet de prendre ces dispositions policières exceptionnelles. En 1954 on ne... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 09:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2005

DIEU ET LA VIOLENCE

DIEU ET LA VIOLENCE 8 novembre 2005 Complètement dépassés par les violences urbaines qui continuent, les "autorités" politiques et religieuses disent n'importe quoi. "La violence est contraire à la volonté de Dieu". C'est la meilleure que j'ai entendue ce matin à la radio. C'est une fatwa, lancée par un mouvement islamiste pour calmer les jeunes. Et cette information semble importante à une radio nationale qui n'a cessé de condamner les fatwas lancées contre Salman Ruhsdi et autres. Comme si la religion, qui avait réussi à... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2005

LA RÉVOLTE DES JEUNES

LA RÉVOLTE DES JEUNES 6 novembre 2005 Dixième nuit de violence dans les grandes villes de France, plusieurs milliers de voitures brûlées, les jeunes pauvres se révoltent. Personne ne croyait, je pense, à une telle extension des manifestations alors que tous les éléments d'explosion sont réunis depuis plusieurs années. Les syndicats avaient annoncé une "rentrée brûlante", mais ils ne devaient pas penser qu'elle aurait cette forme. Partie, comme souvent, d'une réaction à la mort de deux des leurs, les jeunes ont voulu... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]