GILETS JAUNES ACTE 24

29 avril 2019

 Danger

Acte 24

 Après 24 semaines de manifestations les gilets jaunes perdent patience. 

La conférence de presse du président ne leur a rien apporté. Ils estiment que leur protestation pacifique n’a pas abouti à une amélioration de leur situation et qu’il faut accentuer la pression.

L’acte 24 s’est fait avec l’appui du syndicat CGT mais le courant passe difficilement entre les gilets jaunes et les syndicalistes. Les gilets jaunes font maintenant plus confiance aux Black Blocs et donc à la violence pour obtenir ce qu’ils demandent. Il y a donc danger d’affrontements violents.

Pour le 1er mai des militants anticapitalistes sont attendus de toute l’Europe pour s’allier aux gilets jaunes qui se sont radicalisés. On ne sait pas comment les syndicalistes réussiront à gérer la situation.

Sans réponse politique et avec une répression policière toujours plus importante la situation ne peut que dégénérer.

L’écrivain Boris Cyrulnik déclarait sur un plateau de télévision qu’aucun changement radical ne pouvait avoir lieu sans une période de chaos douloureuse. Espérons qu’il sera possible d’éviter le chaos ! Mais il y a peu d’espoir avec un président sourd et un gouvernement incapable !