Le démagogue contre les gilets jaunes

 

Porquet 2

En relisant le livre « Le petit démagogue » de Jean-Luc Porquet, illustré par Cabu, pour préparer l'émission Si Vis Pacem du 17 janvier 2019, j'ai découvert la stratégie de Macron pour étouffer le mouvement des gilets jaunes. En réponse à une question sur son ouvrage Jean-Luc Porquet a précisé : « En fait ce bouquin est la version retravaillée d’un premier livre sur le même thème qui s’appelait Le faux parler. Quand Le Pen a commencé à émerger je me suis dit : « Comment se fait-il que ce mec marche ? Ce qu'il dit est tellement idiot, tellement gros, tellement lourd, tellement insupportable, tellement haineux ! Pourquoi ça marche ? Et j'ai pensé : « ça marche parce que c’est un démagogue ». Et je me suis demandé : « Quelles sont les ficelles ? Pourquoi ça marche la démagogie ? » J’ai donc entrepris, à ma manière, en amateur complet – je ne suis pas historien – une fouille dans toute l’histoire. Je suis tombé sur des personnages qui m’ont fasciné : Cléon général athénien, Savonarole "le fou de Dieu" à Florence, Berlusconi le télébonimenteur en Italie… J’avais fait un premier bouquin, où je sortais les dix règles principales de la démagogie appliquées par Le Pen, celles que j’avais repérées chez Le Pen, et je le mettais en parallèle avec de grands démagogues de l’histoire. Ça fonctionnait très bien, à mon avis. Quand j’ai vu Sarko émerger, j'ai mis du temps à me dire : « C’est pas vrai ! Il utilise les mêmes trucs. Mais quand même je ne peux pas dire les mêmes choses pour Le Pen et Sarko. C’est pas pareil la droite classique et l’extrême droite. C’est pas la même chose ! ». Mais sur les procédés c’était vraiment la même chose. J’ai fait donc ce livre « Le petit démagogue ».C’est la deuxième mouture d’un livre appliqué à Sarkozy, un livre qui était sur Le Pen et, vous avez raison, on pourrait maintenant faire la troisième mouture sur Macron. »

En effet, d'après Jean-Luc Porquet, les "commandements" du bon démagogue sont les suivants : "Le démagogue a un bagout d'enfer", il "travaille sa com". Il "avance à coups de scandales", il "reste insensible aux faits", il "simplifie à mort", il "attise les peurs", il "aime l'ordre et la saine punition", il "promet la lune et la rupture", il "se prend pour le sauveur". Toutes ces "qualités" s'appliquent parfaitement aux personnages de l'histoire étudiés par Jean-Luc Porquet, comme Boulanger, le "général nettoyage", Évita Perón en Argentine, Pierre Poujade dit "Poujadolf", Slobodan Milosevic, le nettoyeur ethnique ou Le Pen, le grand démagogue.

Aujourd'hui, il serait intéressant d'étudier pour l'histoire, à la lumière de l'analyse de Jean-Luc Porquet, les attitudes du président Macron et sa façon de mener la campagne du "grand débat" contre le mouvement des gilets jaunes. Est-ce que, une fois de plus, la démagogie va marcher ?

51KnnNGO0qL