En France les agriculteurs qui appartiennent au "bon" syndicat ont tous les droits.

Ils peuvent casser, bloquer les routes, salir les villes, arrêter des camions et détruire de la nourriture sans que la police intervienne.

Les policiers, aperçus sur les images de la télévision, se contentent de régler la circulation.

Quelle différence avec les bataillons de CRS qui interviennent violemment contre les pacifiques zadistes!

Les dégâts seront payés par les contribuables. 

Les subventions et les primes d'urgence seront aussi payées par les contribuables.

Les gouvernements français ont toujours eu peur des gros agriculteurs et n'ont jamais rien fait pour condamner les délinquants.

Les délinquants ne sont pas les paysans désespérés manipulés par leur syndicat ce sont ceux qui profitent de la situation pour obtenir encore plus d'avantages de la part d'un gouvernement qu'ils méprisent.