18 décembre 2005

SURVEILLANCE

SURVEILLANCE 18 DÉCEMBRE 2005 Je lis dans l’Ire des Chênais, journal de mes amis de Longo Mai, un article sur la biométrie, procédé à la mode que “le Roi du Kärcher” voudrait étendre à toutes les activités humaines. “ Dans les années 30, Georges Bernanos se plaignait que pour établir son passeport, il lui faille donner ses empreintes digitales, procédé réservé jusque là aux criminels. Il justifiait son indignation en arguant que le commun des mortels n’ayant généralement rien à se reprocher en régime démocratique, l’Etat et sa... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 09:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2005

URGENCES DANGER

URGENCES DANGER 15 décembre 2005 Ma fille est allée amener son bébé de 3 mois cette nuit à l’hôpital de Saint-Germain en Laye, en pleine nuit aux urgences prédiatriques. Ce bébé a déjà été hospitalisé deux jours dans ce même service pour une bronchiolite aigu. Maintenant le bébé vomit, a la diarhée, ne peut plus rien absorber depuis presque deux jours. Que lui dit-on aux urgences? - “ C’est pas grave, rentrez chez vous”. Sans avoir examiné le bébé, sans que le docteur de service se soit dérangé, en prenant la maman pour une... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 10:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 décembre 2005

JOSÉ BOVÉ

JOSÉ BOVÉ 13 décembre 2005 Ce matin à la radio José Bové nous a donné une leçon sur l’agriculture mondiale, le fonctionnement de l’’Organisation Mondiale du Commerce, et son point de vue sur les désastres de la politique qui se discute à Hong Kong. Aujourd’hui porte parole du monvement mondial Via Campesina, il est toujours aussi brillant et aussi réactif. Il est intervenu hier à la radio, face à Pascal Lamy pour dire qu’il était prisonnier de la police des frontières de Hong Kong. Cette intervention lui a permis d’être libéré.... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 09:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2005

PEINE DE MORT

peine de mort 13 décembre 2005 Au moment où j’écris ces lignes un homme est en train de mourir aux Etats Unis, sous l’oeil vigilent d’un groupe d’une quarantaine de personnes. Pour un état qui se dit religieux, la justice des hommes n’est pas très respectueuse de la vie. Les Usa seront bientôt les derniers représentants de cette pratique d’un autre âge dans une “démocratie”. Et dire que cela se passe en Californie, l’état qui était le plus tolérant des Etats Unis. Décidément il est prouvé que l’intelligence et la compassion ne... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 09:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2005

MERCI AIMÉ CÉSAIRE

MERCI AIMÉ CÉSAIRE 9 DÉCEMBRE 2005 Vous avez, avec la dignité et l’intelligence dignes des grands hommes, fait reculer le « roi du karcher » La colonisation est une situation que vous connaissez mieux que beaucoup d’autres. Vous avez dénoncé, bien avant les historiens, les méfaits de cette « croisade pour la civilisation ». Votre prise de position courageuse a fait bouger les Martiniquais, mais nous sommes tous derrière vous pour dénoncer cette tentative négationniste d’enseigner les « bienfaits » de la colonisation. On ne... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2005

DE GAULLE 2

De Gaulle 2 9 décembre 2005 Tournage hier chez JEAN MAURIAC, dans son appartement parisien. J’avais rencontré Jean Mauriac, il y a dix ans, en même temps qu’Olivier Guichard, pour le voyage du général de Gaulle autour du monde de 1956. J’ai retrouvé un homme en forme, à 82 ans, parfaitement prêt pour l’entretien, d’une courtoisie extrême et résigné à répondre à nos questions. Je dis « résigné », car il nous a dit qu’il était un homme de la presse écrite et qu’il n’aimait pas beaucoup la télévision, mais qu’il acceptait, par... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2005

DE GAULLE 1

DE GAULLE 1 7 décembre 2005 Le premier tour de manivelle du film : 1956 LE TOUR DU MONDE DU GÉNÉRAL DE GAULLE, en Guyane, Guadeloupe, Martinique, Polynésie, Nouvelles Hébrides, Nouvelle Calédonie, a été donné chez Jean Lacouture, biographe de de Gaulle, le 5 décembre 2005, à Paris. Je vais tenir le journal de ce film car c’est un projet ancien, environ 10 ans, qui aboutit seulement aujourd’hui grâce à un producteur courageux, Christian Le Peutrec, et grâce à une actualité : l’anniversaire l’année prochaine de la loi sur la... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 09:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 décembre 2005

2000 milliards

2000 milliards 1 décembre 2005 2000 milliards d’euros, c’est la somme astronomique de la dette française. Pourquoi les médias nous donnent-il cette information qui ne peut que nous démoraliser ? Certainement pour nous dire que nous devons encore nous serrer la ceinture et que nous ne devons pas nous plaindre quand nous savons que nous sommes coupables de faire payer nos enfants pour plusieurs générations. Mais il y a pourtant quelque chose que je ne comprends pas bien. Quand on dit que les pays pauvres ont une dette on peut... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 06:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2005

L'ORDRE RÈGNE, LA MORT AUSSI.

L’ORDRE RÈGNE, LA MORT AUSSI 27 Novembre 2005 L’état d’urgence est proclamé. Pendant trois mois nous pourrons vivre comme en état de guerre. Les forces de l’ordre seront toutes puissantes pour protéger la veuve et l’orphelin et pour terroriser la racaille. Alors il faudra très vite savoir de quel côté on doit se placer quand on les verra rôder. Si l’on est du bon côté on pourra « dormir tranquille », mais si on pense être du mauvais côté, inutile de courir, notre vie sera en danger. C’est ce qui vient de se passer dans une... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 06:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2005

Yémy, suburban blues

Yémy, Suburban Blues 25 novembre 2005 Note Nicole: lunettes: 4,5/5 A lire absolument après le drame des banlieues Suburban Blues Yémy roman (broché). Paru en 08/2005 En résumé Mot de l'éditeur " "Ma queue derrière toi, Négro de merde!" lui dis-je. Alors un Toubab, une face de craie, un cochon gratté, un Blanc à la con, jaillissant de nulle part, vient, suivi d'un Arabe, un Beur, un métèque à la gueule de chameau, prêter main-forte à l'ami singe. Ils sont ivres, eux aussi. Les aurais-je déjà vus, ces trois... [Lire la suite]
Posté par bbernard à 06:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]