Treno à Nice

 

Tréno 6

 Août 2016: je rentre de Nice où je viens de voir la magnifique exposition d’Ernest Pignon Ernest au Musée d’Art Moderne de la ville. Cet artiste a marqué l’histoire de sa ville natale quand, engagé contre la politique de l’Apartheid, il colle ses lithographies représentant une famille noire derrière des barbelés, dans les rues, à l’occasion de la visite du premier ministre sud-africain dans la ville jumelée de Nice.

Ernest Nice

 Août 1986: La ville de Nice était toujours sous la coupe d’une « tête de turc » du Canard Enchaîné: Jacques Médecin. Je profitais d’un voyage à Nice, où habitait  ma mère, pour retrouver les traces de Treno ( Ernest Reynaud), directeur du Canard Enchaîné de 1953 à 1969. Il avait passé les dernières années de sa vie à Nice.

Treno 5

Pendant le tournage du film «  Aux quatre coin-coins du Canard » Roger Fressoz, directeur, m’avait déjà parlé de Tréno auquel il avait succédé  en 1969. Il m’avait dit le rôle essentiel que Tréno avait joué pour relancer le Canard dans les années 1950 en introduisant la dimension de l’information.

Treno Fressoz

Tréno article 1

Tréno article 2

 Paco, secrétaire de Tréno,

Paco 1

m’avait parlé de l’arrivée de Tréno au Canard, après la deuxième guerre mondiale, d’abord comme correcteur sous la direction de Jeanne Maréchal,  puis comme rédacteur en chef et enfin comme directeur. 

Tréno Maréchal

Elle m’avait parlé de ses prises de position contre les guerres coloniales et des menaces qu’il avait subies pendant la guerre d’Algérie.

Tréno article 4

Paix Algérie

Le fils de Tréno, m’avait parlé des derniers moments de son père, mort à l’hôpital en pensant toujours au dernier numéro du Canard. Je savais que le fils de Tréno avait été grièvement blessé par une voiture de police pendant les émeutes de Mai 68 à Paris et qu’il était toujours resté en contact avec son père.

 

Tréno fils

 J’apprenais aussi que Tréno, pour des raisons de santé, avait dû quitter Paris et s’installer à Nice d’où il avait continué à diriger le Canard. Je voulais donc retrouver, dans cette ville, sa maison, les lieux de ses promenades et ses relations journalistiques. Tréno, journaliste réputé ,ne pouvait pas rester à l’écart du monde de la presse. 

 Voici ce que dit l’encyclopédie Wikipedia au sujet de Treno:

Né en 1902 à Vias (Hérault). Issu d'un milieu modeste, il fait dans sa jeunesse de la prison pour des articles parus dans des journaux socialistes. Il entre comme correcteur au Canard enchaîné en 1924, puis devient ensuite rédacteur en 1932. Le milieu des correcteurs était à cette époque très en faveur des idées anarchistes.

Mobilisé dans le génie en 1939, il est fait prisonnier par les Allemands et détenu à Meaux. Après deux tentatives d'évasion, il réussit à filer et rejoint sa femme et sa fille à Paris. Il rejoint la zone Sud avec sa famille, guidé par un passeur. De début 1941 à la Libération, il est à Lyon. Il collabore au Journal et à l'hebdomadaire humoristique Guignol, en écrivant des articles multipliant les allusions irrévérencieuses à l'encontre de l'occupant allemand. Il a aussi des contacts avec les résistants de Lyon, et en particulier Georges Altman, un des dirigeants de Franc-Tireur.

De retour du maquis de l'Ardèche, il est inquiété par les Allemands et arrêté en août 1944, puis libéré. Il revient en septembre 1944 à Paris et reprend ses articles dans le Canard enchaîné. Il partage avec Georges Altman la rédaction en chef de Franc-Tireur, dont il démissionne en 1954 pour se consacrer au Canard enchaîné.

Ernest Raynaud dirigea le Canard enchaîné de 1953 à sa mort brutale, survenue le 31 décembre 1969.

 Arrivé à Nice, en 1986, je retrouvais la maison de Tréno, sur les hauteurs de la ville de Nice, dans le quartier chic de Cimiez.

Tréno Nice 1

Le nom «  Les Canetons », inscrit sur le portail d’entrée, était toujours en place. 

Tréno Nice 2

 Les personnes qui habitaient la maison, fidèles lecteurs du Canard, m’autorisaient à filmer l’intérieur.

J’apprenais aussi que Tréno partait le matin marcher dans les bois, du côté du Mont Alban, puis qu’il se mettait au travail en restant toujours en contact avec la rédaction du Canard.

Mais Tréno n’avait pas perdu le goût de la fête. Il réunissait chaque année, au mois de février, à l’occasion du Carnaval, des journalistes et des dessinateurs du Canard. 

Le journal Nice-Matin profitait de la venue des dessinateurs du Canard pour faire sa Une avec un dessin pleine page de Ferjac, de Monier ou de Grum.

Grum nice 2

 J’avais demandé à ma mère de retrouver, dans les archives du journal Nice-matin, les premières pages des numéros illustrés par les dessinateurs du Canard. Ces Unes du Carnaval, en couleur, constituaient de vrais tableaux. J’en prenais des photos et j’en exposais quelques unes dans l’appartement de ma mère.

Grum Nice 1

Nice matin 2

Nice-matin 1

 Je profitais de mon passage à Nice pour filmer quelques lecteurs du Canard. Comme d’habitude je me rendais à un kiosque, le mercredi matin, et je posais quelques questions aux personnes qui venaient acheter le Canard Enchaîné. J’avais eu de la chance, ce jour-là, car un dossier intitulé «  Monaco & Co » était annoncé et j’avais l’intention de me rendre à Monaco le mercredi suivant pour tourner une séquence.  

Je voulais recueillir les réactions des Monégasques, lecteurs du Canard ( ils existent!) sur les articles du journal.

Canard Monaco

Mais en arrivant à Monaco le mercredi matin vers 10h, surprise: il n’y a aucun numéro du Canard dans les kiosques ou les maisons de la presse. J’interroge un kiosquier qui me dit que les numéros sont épuisés, ce qui m’étonne le jour de la sortie. Un autre kiosquier m’avoue que tous les numéros ont été achetés le matin même par un représentant de la principauté. Les Monégasques n’avaient pas le droit de savoir ce que le Canard disait de la famille régnante. Heureusement que la frontière n’était pas loin et que les kiosques de Menton et de Nice n’avaient pas été dévalisés. Les Monégasques curieux devaient franchir la frontière pour acheter leur journal préféré!

Ce type de «  censure  déguisée » n’était pas exceptionnelle. J’ai appris par la suite que certains maires l’avaient déjà pratiquée et surtout certains chefs d’état qui voulaient éviter le ridicule de l’interdiction.

Aujourd’hui le numéro des dossiers du Canard « Monaco & Co » est épuisé. Il a donc eu du succès et les historiens peuvent le retrouver dans les archives. Je ne sais pas si les informations du Canard ont eu une grande influence sur le comportement de la famille régnante de Monaco mais j’ai pu constater que l’information des citoyens est un bon moyen pour faire pression sur les hommes de pouvoir.

Canard Nice matin

En 2014, le journal Nice-Matin est en redressement judiciaire. Il est repris par ses salariés qui se mobilisent pour relancer leur journal. En 2015, ils commencent leur campagne: «  J’ai adopté un canard, et vous? » avec un beau canard en mascotte. 

 

Peut-être un lointain salut à Treno!

 

Treno 3