La France est entrée de plein pied dans la guerre en Syrie.

Un nouveau terrain pour montrer les capacités de ses armements et la force de son chef de guerre.

La note risque d'être lourde!

 

Les Echos:

 

Syrie : d’autres frappes possibles “dans les prochaines semaines”

LE 27/09 À 08:40, MIS À JOUR À 19:54
  • Six appareils de l'armée française ont bombardé et détruit en totalité dimanche un camp d'entraînement de l'EI. D’autres frappes pourront avoir lieu « dans les prochaines semaines ».

Six appareils, dont cinq Rafale, de l'armée française ont bombardé et détruit en totalité ce dimanche matin un camp d'entraînement de l'Etat islamique à Deir ez-Zor, dans l'est de la Syrie, a déclaré François Hollande. "Nos forces ont atteint leurs objectifs : le camp a été en totalité détruit. Six avions ont été utilisés, dont cinq Rafale", a dit le président français lors d'une déclaration en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, à New York. Le président a précisé que d’autres frappes françaises pourront avoir lieu « dans les prochaines semaines".

“La France a frappé ce matin en Syrie, a frappé un camp d’entraînement de ce groupe terroriste Daesh qui menaçait la sécurité de notre pays”, a expliqué François Hollande. "Les cibles ont pu être identifiées grâce à des vols de reconnaissance mais aussi grâce à la coalition qui nous a fourni également des informations", a-t-il précisé.

D'autres frappes possibles

La présidence de la République avait indiqué un peu plus tôt dans la journée avoir procédé aux premières frappes aériennes contre l'EI en Syrie.