D'après des sondages récents, les Français sont majoritairement contre un large accueil des réfugiés.

Le chef de guerre de la France, prudent, propose de recevoir une petite quantité de migrants triés sur le volet et, imprudent, de lancer son pays dans une nouvelle aventure guerrière en Syrie. 

Tous les commentateurs sont d'accord pour dire que l'intervention de l'aviation française ne servira à rien et ne résoudra pas le drame des conflits meurtriers que subissent depuis des années les Syriens.

Mais cela permet à notre chef de guerre d'apparaître comme un homme fort et déterminé alors qu'il est incapable de trouver des solutions pour régler les problèmes internes et pour ouvrir la porte du pays des droits de l'homme aux personnes qui souffrent.