AUX QUATRE COIN COINS DU CANARD ENCHAINE

un film de Bernard Baissat,                1987

 

RESUME

 

Comment depuis plus de 70 ans, dans un siècle en plein bouleversement, le CANARD a-t-il pu maintenir et  même raffermir sa place dans la presse, sans rien perdre de son esprit et de son mordant?

L’HISTOIRE  (53 min.)  du journal commence pendant la guerre de 14-18, quand Maurice Maréchal décide de lutter contre le bourrage de crâne de la “grande” presse en donnant naissance à un CANARD rebelle. Ce volatile saura faire entendre sa voix à l’occasion de tous les grands évènements de l’histoire pour protéger la société des hommes contre la loi des puissants.

Les PORTRAITS (45 min.)  de quelques journalistes et dessinateurs du journal révèlent des personnalités riches et diverses qui toutes partagent une même déontologie Canard.

Les TRADITIONS (34min.)  sont profondémenËt enracinées et fidèlement repectées. On les retrouve dans la forme du journal mais aussi dans l’esprit d’irrespect, d’insolence et de liberté face à toutes les représentations du pouvoir.

Les AFFAIRES (40 min.) : Si le CANARD a pu lancer le journalisme d’investigation en France, c’est parce qu’il a su rester “libre, indépendant et propre”, comme le voulait son fondateur, gardant ainsi la confiance de ses lecteurs.

 

Ont accepté de participer au tournage:

-Les journalistes et dessinateurs du Canard Enchaîné, en 1985 et 1986.

- et aussi Charles Bernard, le général Bigeard, Eugène Bizeau, l’empereur Bokassa, Robert Boulay, Bernard Clavel, Léo Campion, Roland Dumas, Gérard Duburcq, Jean Egen, François Enderlin, Madame Fuzier, André Guérin, Yves Grosrichard, Grum, Jean François Kahn, Gaston Karcher, Jacques Julliard, Jean Paul Lacroix, Jean Leffel, Jean Jacques Loup, Pierre Mauroy, Jean Miot, Jean Picollec, Michel Polac,Marcel Reynaud, Siné, Philippe Tesson, Claude-Marie Vadrot, Vasques de ËSola.

 

FICHE TECHNIQUE

 

Support:: 16mm, couleur

Durée: 2 heures 52 minutes

Co-production: Productions Bernard Baissat, BPI Centre Georges Pompidou

Image: Jean Pol Lefebvre, Robert Millié, Richard Kruziemsky

Son: Claude Gilaizeau, Dominique Bidaubayle

Montage: Marie Claude Rajon-Coleman

Musique: Haydn, au piano Muriel Blaisse

Réalisation: Bernard Baissat

 

PRIX

 

Prix qualité Centre National de la Cinématographie

 

DIFFUSION

 

Avant-premières: TLP Dejazet, Paris, 14 octobre 1987

                                 Centre Georges Pompidou, Paris, 19 janvier 1988

 

Cinéma: Sortie au cinéma UTOPIA, Paris, le 27 janvier 1988

                 9 mois en exclusivité avec de nombreuses rencontres .

                  Nombreuses projections en France et à l’étranger.

 

Télévision: Radio Télévision Belge, Télé 21, 5 et 12 mai 1989 et 24 et 26 nov. 1991

                     Télévision  Suisse Romande, les 19 et 26 nov. 1989

                     Planète Cable, France, du 28 mai au 10 juin 1990

               FR3, France, les 15 et 22 juin 1990 et les 17 et 18 sept. 1990

 

Consultation: Bibliothèque du Centre Georges Pompidou et autres Bibliothèques         

    en France.

                     Forum des Images de Paris

 

 

 

Sélectionné: 6° Festival de la Bande Dessinée ( Evry, 1988 ), 4° Festival de l’Aventure de l’Information ( La Ciotat, 1988 ), Trop Fait ( Laon 1988 ), 6° Festival de   l’humour ( Lillebonne 1989 ) ,Biennale Internationale de l’Image ( Nancy 1989 ), Festival de l’Humour ( Saint Just le Martel, 1989), Images de la caricature ( Epinal, 1989 ).

 

Diffusion DVD